Lecture en cours

Celle que j’étais

Posté par Miettes le 20 février 2021

Couverture du livre Celle que j'étais d'Amélie Van Hecke

De Amélie Van Hecke
Genre : Thriller psychologique
Date de parution : Mars 2020

Résumé

Emmanuelle a dix-sept ans et mène une existence compliquée. Entre sa mère alcoolique et le triste sort qu’elle subit à l’école, son quotidien l’enferme. Jusqu’au jour où elle décide qu’elle en a assez. Quelques années plus tard, alors qu’elle a tout quitté et semble enfin avoir droit au bonheur, le passé revient frapper à sa porte…

Pourquoi j’ai eu envie de le lire ?

Régulièrement, je parcours les livres gratuits de Kobo (même si j’ai une Kindle, je trouve que les livres sont mieux rangés sur Rakuten pour trouver mon bonheur). Je suis tombée sur cette histoire, et, je ne saurais pas dire pourquoi, le résumé et la couverture m’ont interpellée. J’ai téléchargé le livre du coup.

Ce que j’en ai pensé

Le livre s’ouvre sur un prologue qui marque le début d’un truc. Il date de mars 2019. 

L’histoire semble être écrite comme une sorte de journal intime où les événements sont datés. 

Au fil de ma lecture

Ne pas ouvrir si tu as l'intention de lire le livre

L’histoire commence en 2013. Wah ! Ce n’est pas fun. La mère d’Emmanuelle est alcoolique et à l’école tout le monde se moque d’elle, tant et si bien qu’elle ne rêve que d’une chose : devenir invisible. D’ailleurs, ses camarades de classe l’appellent “la femme invisible“… En fait, la jeune fille est harcelée, moquée. Elle en vient même à regretter d’être venue au monde. Tsss les enfants du secondaires sont de vraies saletés !

Un jour, Louise, une de ses “bourreaux” vient s’excuser pour son comportement (et celui des autres) et l’invite même à sa fête d’anniversaire. Je suis peut être pessimiste, mais j’ai l’impression que c’est du foutage de gu*ule et qu’ils vont se moquer d’elle, encore.

Eh bien. C’est pas joyeux comme livre… Sa mère étant alcoolique, c’est Emmanuelle qui joue le rôle d’adulte. Sa mère la rabaisse, se fout d’elle et la rend honteuse. En fait, la jeune fille n’a aucun endroit où elle se sent bien : malheureuse à la maison, moquée à l’école et pas d’ami ou de famille chez qui se réfugier..

Tiens. Voilà que quelqu’un d’autre l’appelle pour s’excuser, Arnaud. S’ils sont en train de la manipuler, ça va loin je trouve 😮

Après un passage à l’hôpital pour sa mère (qui était proche du coma éthylique), Emmanuelle décide d’arrêter de se prendre la tête pour elle. Elle veut profiter de sa vie et surtout s’en sortir sans porter le poids du monde sur des épaules. Elle décide d’aller à la fête de Louise. Oh bah tiens ! Elle pense comme moi, à la scène du bal dans Carrie de Stephen King. J’espère que ça ne sera pas pareil à la soirée.
Bon bah c’était bien une fête d’humiliation. Des photos, des montages, des moqueries sur sa mère alcoolique… pfff ça me dégoute. Heureusement qu’elle est partie avant que ça ne dégénère. J’ai mal au coeur pour elle 🙁

Finalement elle reste dans le bosquet à proximité de la maison : elle rêve de vengeance ce soir… En réalité, elle veut uniquement se venger d’Arnaud qui semble être le leader du groupe. Elle veut l’humilier comme il le fait avec elle.
Totalement bourré, il quitte en silence la maison sans que personne ne le remarque et va jusqu’à sa Twingo. Emmanuelle le suit et entre dans la voiture côté passager. Alors qu’il s’étonne de la voir, elle l’embrasse passionnément (j’espère qu’elle ne va pas plus loin :o).

On passe maintenant à la seconde partie de l’histoire qui se déroule en mars 2019, soit 6 ans plus tard. Emmanuelle vit à présent à Séville en Espagne où elle a rencontré Luis, son compagnon depuis 3 ans. Elle a coupé les ponts avec sa mère et suit une thérapie. Elle va bien, elle semble heureuse, très heureuse. D’ailleurs, elle est fiancée avec Luis qu’elle aime passionnément (et c’est réciproque).

Puis un beau jour, on ne sait pas pourquoi, Arnaud débarque chez elle. Wha ! On ne sait pas ce qu’elle lui a fait 6 ans plus tôt, mais il ne l’a pas digéré. Il est furax et vient se venger… On sent qu’il est manipulateur et qu’il lui fait peur. 
J’ai du mal à comprendre pourquoi elle ne veut pas parler de son passé… Ce n’est pas de sa faute si sa mère était alcoolique. Ce n’est pas de sa faute si elle était la cible de moqueries à l’école. Si Luis l’aime vraiment, il s’en fichera de tout ça. Mince alors, ne te laisse pas faire Emma ! Ne le laisse pas te manipuler ! Tu es une adulte à présent.

Hum… je pense qu’Emmanuelle a une maladie mentale, comme la schizophrénie… Son grand-père de qui elle était très proche s’est éloigné d’elle quand elle était jeune après qu’elle ait fait du mal à Titi, son chat. Mais comme pour l’histoire d’Arnaud, on ne sait pas ce qu’il s’est passé.

Lors d’un week-end en amoureux, Emmanuelle se confie enfin à Luis. Elle lui parle de sa mère alcoolique et de son enfance (sans parler du harcèlement de ses camarades cependant). On apprend aussi qu’elle ne voit plus le Dr Garcia, son thérapeute, et qu’Arnaud, qui est devenu comme un frère pour Luis, sera son témoin de mariage (chouette). D’ailleurs, on en sait un peu plus sur ce qu’il s’est passé lorsqu’ils avaient 17 ans. Apparemment, Arnaud a été accusé à tort et s’est retrouvé en détention pour mineur. Du coup je suppose qu’Emmanuelle l’a accusé de viol (alors que c’est clairement elle qui lui a sauté dessus). Si c’est le cas, je comprends mieux la colère et la rancœur d’Arnaud

Pour faire “plaisir” à Luis, Emma accepte de lui présenter sa mère. Elle ne l’a pas vu depuis 6 ans. Elle sait par son oncle qu’elle est allée plusieurs fois en cure de désintoxication et qu’elle a replongé à chaque fois qu’elle en est ressortie.
Comme Emmanuelle l’avait prévu, les retrouvailles se passent mal. La maison est dans un état pitoyable, et sa mère totalement alcoolisée. Les paroles vont trop loin, les actes aussi. Elle, sa mère et Luis sont emmenés au poste. A présent, son fiancé sait dans quelles conditions elle a grandi…

Arnaud semble réellement s’être lié d’amitié avec Luis et veut essayer d’arranger les choses avec Emmanuelle. Est-ce que c’est sincère ou c’est le même genre de “jeu” qu’il avait eu lorsqu’ils avaient 17 ans ?

Ah bah c’est bien j’avais raison pour ce qu’il s’est passé avec Arnaud après la fête de Louise. Elle l’a accusé de viol et à l’audience il a pété un câble et l’a insulté. Le juge a considéré ça comme une confession 🙁

3e et dernière partie de l’histoire, 20 juillet 2019, le jour du mariage d’Emmanuelle et Luis.

Le mariage se passe sans encombre, mais je pense que le scénario ne sera pas le même à la réception qui suit.
Eh bien voilà. C’est l’heure du discours du témoin. Arnaud déballe tout ce qu’il a sur le cœur. Il parle de celui qu’il était plus jeune et comment sa vie a été détruite par Emmanuelle. Il annonce qu’il a été accusé de viol alors qu’en fait, c’est elle qui l’a violé, par vengeance. Il pointe également du doigt que c’est une menteuse. Une fois qu’il a gâché son mariage, il prend ses affaires et s’en va de la fête, du pays, loin de “cette folle“.

Pour le moment, Luis ne semble pas avoir quitté sa femme. Cela dit, il a contacté le Dr Garcia et a donc appris qu’Emmanuelle lui a menti : le docteur voulait encore la voir et c’est elle qui ne va plus au rendez-vous. Elle doit suivre un traitement pour gérer ses problèmes de troubles explosifs intermittents (en gros elle réagit de manière excessive d’un coup et ne contrôle plus ni sa colère ni son agressivité). Pour le docteur, c’est lié à un traumatisme qu’elle a vécu dans son enfance.
Luis arrive à la convaincre et la voilà de retour dans le cabinet d’une nouvelle thérapeute.

Oh mon dieu ! Titi, le chat du grand-père. Voilà peut-être le traumatisme 😮 Comme il l’a mordu, pour le punir, elle l’a mis dans le congélateur 😮 Son grand-père lui en a voulu à mort et son comportement envers elle a totalement changé. A partir de ce moment, elle a eu l’impression de n’avoir plus personne, d’être limite devenue invisible.

En tout cas, le courant ne passe pas avec cette thérapeute. Mais Luis a été clair : pour que leur mariage fonctionne, elle doit suivre une thérapie. Ils trouveront quelqu’un d’autre.

On apprend dans le prologue qu’en fait, la mère d’Emmanuelle n’a pas toujours été une mauvaise mère. Quand sa fille piquait des colère pour un oui ou pour un non à 9 ans, elle s’en est inquiétée et l’a emmenée voir un psy. Depuis, elle avait un traitement à suivre. Traitement qu’Emma a arrêté d’elle-même à l’âge de 16 ans et demi…

[fermer]

En conclusion

Au début de ma lecture, je me suis dit que l’histoire n’était vraiment pas fun : alcoolisme, harcèlement,.. Ce n’est pas le genre de lecture qui te permet de t’évader et sortir de la réalité. Néanmoins, le livre est prenant. J’ai été prise dans l’histoire. Je voulais savoir ce qu’Emmanuelle avait fait par vengeance, quel avait été l’élément déclencheur de ce qu’elle était devenue…

Les chapitres sont courts et se lisent vite. Le livre est découpé en 3 parties, chacune d’elles représentant une étape “clé” de la vie d’Emma. De temps en temps on a un chapitre “souvenir” qui nous aide à mieux la comprendre.

S’il n’avait pas été gratuit, je ne pense pas que je l’aurai acheté parce que ce n’est pas mon genre de lecture à la base. Cela dit, je ne regrette pas du tout de l’avoir lu.

Où le trouver ?

Impossible de retrouver le livre pour le commander en ligne :/ Il a disparu…


➤ Tu le connais ce bouquin ? Tu l’as lu ? Qu’en as-tu pensé ? N’hésite pas à partager avec nous ton avis via les commentaires.

+1

Par ici les commentaires ! (0 commentaire)

Tu as envie de réagir ? Ne sois pas timide ! Laisse donc un commentaire.





Oh oh ! Personne n'a encore réagi à ce message. Pourquoi ne pas lancer la discussion ?