19/06 – Je n’ai pas abandonné le blog, mais le livre de Minier ne me plait pas pour le moment, alors je lis d’autres choses.
Ça donne l’impression que je ne suis plus active ici cela dit… Plus qu’un livre à finir et je reprends Une Putain d’Histoire.

Lecture en cours

Nationale 57

Posté par Miettes le 10 avril 2021

Couverture du livre National 57 de Véro-Lyse Marcq

De Véro-Lyse Marcq
Genre : Fantastique, Novella
Date de parution : Avril 2021

Résumé

Michèle revient habiter dans le village de son enfance. Elle s’aperçoit que malgré toutes ces années écoulées, les mentalités, en partie responsables de son départ précipité, n’ont pas changé. Ce retour semble déclencher en elle des tas de choses qu’elle avait refoulées.

Alors qu’elle commence à prendre un nouveau rythme de vie, un événement vécu des années auparavant va se rappeler à son bon souvenir de façon totalement inattendue et effrayante.

Pourquoi j’ai eu envie de le lire ?

J’ai déjà lu une nouvelle de Véro-Lyse Marcq qui m’avait beaucoup plus. Du coup, quand les Editions Treizième Lune ont annoncé la sortie de sa novella et l’ont mise à disposition de leurs partenaires en avant-première, eh bien j’ai eu envie de la découvrir :p (et j’avoue que je suis curieuse de savoir si dans cette histoire, Vero-Lyse va amener une pointe de surnaturel :p)

Ce que j’en ai pensé

Ohhhh ! Rien qu’avec le début du livre, je sens que ça va me plaire : le thème du livre me parle :p

Au fil de ma lecture

Ne pas ouvrir si tu as l'intention de lire le livre

Michèle enterre sa maman, Andrée. On a l’impression qu’elle n’est pas vraiment touchée par la mort de sa mère, ou alors, ses réactions sont sa façon à elle de gérer son deuil. Elle ne comprend pas pourquoi les gens sont présents à la cérémonie, elle les juge hypocrites. Depuis toujours, sa famille, les Rose, est mise à l’écart à cause de sa mère qui a un don que peu de personnes apprécient : elle voit une sorte de fumée autour des gens qui vont prochainement mourir et elle parle aux fantômes.
Dans ce début d’histoire, Michèle ne semble pas avoir les mêmes capacités que sa maman. Pourtant, elle aimerait pouvoir la voir et lui parler une dernière fois.

Voilà une quinzaine d’années que Michèle a quitté le village de Mouges, rejetée par celle que tous les habitants traitaient de folle. Cependant, 15 ans plus tard, certaines personnes ne l’ont pas oubliée, comme c’est le cas de Stéphane, le barman du Calice et ancien camarade de classe.
Même si elle pensait être en froid avec sa mère, celle-ci continuait de veiller sur elle d’une certaine façon. C’est ainsi que le maire de la ville, monsieur Souillard, propose à la jeune femme de rester dans le village et d’y devenir institutrice (ils en recherchent et aucune candidature n’a été déposée).
Ayant été contrainte d’arrêter d’enseigner (les fermetures de classe ont eu raison de son job), Michèle est tentée de rester, envieuse de refaire classe. Elle se laisse le temps de la réflexion, d’autant plus que, depuis son retour au village, de nombreux souvenirs refont surface (et pas forcément les meilleurs). Pour l’heure, elle emprunte la Nationale 57, la seule route qui sépare Mouges de sa maison d’enfance.

On apprend comment Michèle a quitté sa maison : alors qu’elle était au lycée, elle était en couple avec un jeune journaliste prénommé Luc. Sa mère n’approuvait pas cette relation ; les 2 jeunes ont gardé leur relation secrète pendant 2 ans. Quand Andrée l’a découvert, elle s’est mise en colère et a jeté sa fille dehors. C’est ainsi qu’à 19 ans, Michèle a quitté le cocon familial.

En faisant le tour de sa maison d’enfance qui est aujourd’hui la sienne, elle découvre un journal que tenait sa mère. Dedans, André lui raconte tout.

Le début de la lecture du cahier pousse Michèle à accepter le poste d’institutrice et à rester à Mouges. Elle veut aussi creuser un peu et savoir pourquoi les gens rejettaient autant sa mère plutôt que de prendre en compte son avertissement et profiter de la vie avant le passage de la Faucheuse. Cette enquête va se révéler intéressante, d’autant plus que Michèle semble avoir le même don que sa mère

Depuis plusieurs soirs, elle fait le même rêve : elle est avec Luc sur une moto, puis d’un coup, ils semblent avoir un accident et elle se retrouve dans une chambre d’hôpital. Est-ce que c’est un souvenir ? Une sorte de prémonition ? Ou alors, Luc a eu un accident et elle le découvre de cette façon ? 
C’est bel et bien un souvenir. Elle et Luc ont eu un accident de moto sur la Nationale 57. D’ailleurs voilà quelques jours que des phénomènes étranges s’y passent lorsque Michèle quitte la ville pour rejoindre sa maison (toujours dans ce sens). Est-ce que Luc aurait succombé à l’accident et c’est lui qui se manifeste ? Hum… est-ce qu’elle n’était pas enceinte et aurait perdu son bébé dans l’accident ? Elle parle souvent de crampe de ventre et quand les parents de l’école lui ont demandé si elle avait des enfants, j’ai eu la sensation qu’un élément de son passé l’en empêche.

Voilà un an que Michèle est revenue dans son village d’enfance. Elle a pris ses marques mais n’a trouvé aucune explication concernant son don et même le journal intime de sa mère n’a rien donné. Pourtant, elle a les mêmes capacités que sa mère.
Elle a voulu exaucer le dernier souhait d’un vieux monsieur mourant Monsieur Dubois (il voulait voir pour la première fois sa fille qu’il n’avait jamais reconnue étant plus jeune). Michèle le fait sortir de la maison de retraite, sachant qu’il va mourir prochainement (même si elle ne sait pas quand). Une fois encore, comme l’année précédente à la même époque, un déluge s’abat sur la Nationale 57 qu’ils empruntent. Michèle roule sur une grosse branche. monsieur Dubois s’évanouit avec un pouls faible puis arrête de respirer. La jeune femme appelle les urgences et entame un massage cardiaque mais le vieux Monsieur décède (néanmoins, il semble appeler sa maman avec sa voix d’enfant alors qu’il était déjà parti… très étrange). Accusée de kidnapping, Michèle est entendue par la police qui croit à son histoire (l’enregistrement des urgences et les pompiers confirment ses propos), mais les parents d’élèves n’apprécient pas sa “folie”: elle perd son boulot…

Wah wha wha ! Mais qu’est-ce qui se passe : on dirait qu’un fantôme est en train de se jouer d’elle. Alors qu’elle est en voiture sous une pluie diluvienne sur la Nationale 57 (comme souvent), elle percute un adolescent qui meurt sous ses yeux. Quelques minutes plus tard, il apparaît devant elle “intact” (avec seulement des traces de sang sur son sweat qui confirment l’accident). Il lui dit qu’il va avoir besoin d’aide, qu’il s’amuse comme un fou et qu’ils vont se revoir prochainement. En un claquement de doigt, Michèle est de nouveau dans la voiture, comme si tout ça n’était qu’un rêve 😮

Le jeune homme s’appelle Lélo et c’est le bébé qu’elle a perdu lors de l’accident avec Luc (ah je savais qu’elle avait perdu un bébé). Il est fou de rage et veut lui faire payer le fait qu’elle ne l’ait pas assez pleuré, comme si elle le rejetait. Il est revenu pour savoir jusqu’où elle est prête à aller pour obtenir son pardon : il veut qu’elle tue un homme… (il est fou :o).

Pour la première fois depuis le début du livre, c’est Michèle qui nous parle. On sait ce qu’elle ressent, la haine envers celui qui se fait appeler son fils, et on sait qu’elle va agir par obligation. Au fond de moi, j’espère que tout ça n’est pas réel :/ Je n’ai pas envie qu’elle gâche sa vie en tuant un homme (d’ailleurs, elle précise que l’homme allait mourir parce qu’il y a un voile noir autour de lui… mais là, je me pose une question : si elle n’avait pas décidé de le tuer, la voile serait-il là ?).
Finalement, c’est une crise cardiaque qui tue le pauvre homme (provoquée tout de même par la “chasse” de Michèle pour le tuer).
Ravi, Lélo est “vivant” et rentre avec sa mère chez elle. On dirait vraiment qu’il est de nouveau en vie.  C’est étrange.
Étant de nouveau humain, Michèle peut mettre un terme à la vie de ce démon, et c’est ce qu’elle fait.

Un an plus tard, tout semble aller pour le mieux pour Michèle : elle vit avec Stéphane, donne des cours par visioconférence et accepte enfin son don qui s’est développé. A présent, elle fait des rêves qui ressemblent à des prémonitions.

Oh non… je pensais qu’elle était débarrassée de Lélo mais je crois qu’il est de retour 🙁

Ahhh j’aime pas les fins où tu interprètes ce qui est dit :p Cela dit, cette fin me plaît beaucoup plus que celle que je m’étais imaginée : le sacrifice de Michèle.

[fermer]

En conclusion

C’est la deuxième histoire de Véro-Lyse que je lis et je crois que je vais tenter d’en découvrir d’autres. Ici, ça parle de don, de fantômes et de la peur qu’ont la plupart des gens face à ses phénomènes paranormaux. De mon côté, j’y crois beaucoup et, dans mon esprit, un fantôme ne peut pas faire de mal (même s’il peut nous tourmenter). Ici, l’histoire va encore plus loin dans la “force” qu’ont les esprits.

Le livre se lit bien, on est vite pris dedans et il n’y a pas de temps mort. Bien souvent, c’est parce que je n’avais pas de temps. que j’ai dû fermer la liseuse, sinon je pense que je l’aurai lu d’une traite. 

C’est un livre que je recommande en tout cas :p

Où le trouver ?

Le livre est disponible sur :


➤ Tu le connais ce bouquin ? Tu l’as lu ? Qu’en as-tu pensé ? N’hésite pas à partager avec nous ton avis via les commentaires.

Par ici les commentaires ! (0 commentaire)

Tu as envie de réagir ? Ne sois pas timide ! Laisse donc un commentaire.





Oh oh ! Personne n'a encore réagi à ce message. Pourquoi ne pas lancer la discussion ?