19/06 – Je n’ai pas abandonné le blog, mais le livre de Minier ne me plait pas pour le moment, alors je lis d’autres choses.
Ça donne l’impression que je ne suis plus active ici cela dit… Plus qu’un livre à finir et je reprends Une Putain d’Histoire.

Lecture en cours

La femme à la fenêtre

Posté par Miettes le 26 mai 2021

Couverture du livre La femme à la fenêtre de A.J. Finn

De A.J. Finn
Genre : Thriller, suspens
Date de parution : Janvier 2018

Résumé

Séparée de son mari et de leur fille, Anna vit recluse dans sa maison de Harlem, abreuvée de merlot, de bêtabloquants et de vieux polars en noir et blanc. Quand elle ne joue pas aux échecs sur internet, elle espionne ses voisins. Surtout la famille Russell – un père, une mère et un adorable ado –, qui vient d’emménager en face. Un soir, Anna est témoin d’un crime. Mais comment convaincre la police quand on doute soi-même de sa raison ?

Pourquoi j’ai eu envie de le lire ?

Ce livre m’a été présentée sur Entre2Livres par Ashana. Le résumé me plaisait, mais son avis ne m’a pas emballé. Puis, j’ai vu que Netflix en avait fait une adaptation. J’adore comparer les livres et les films/séries. Alors hop ! C’est parti !

Ce que j’en ai pensé

Le livre est écrit sous forme de journal, daté donc. J’espère que ça va être davantage un journal de bord qu’un journal intime, parce que je n’accroche pas avec ce type d’écriture pour les fictions. Quoi qu’il en soit, ça commence un 24 octobre et la personne qui nous écrit semble être une “Marie mêle-tout“, à la limite du voyeurisme à surveiller les moindre faits et gestes de ses voisins.

Au fil de ma lecture

Ne pas ouvrir si tu as l'intention de lire le livre

Je n’exagérai pas quand je disais que la femme était une voyeuse… Elle observe ses voisins d’en face (au numéro 212) avec un appareil photo pour pouvoir zoomer (et prendre des clichés ?). Mais ça n’est pas tout. En plus d’une surveillance visuelle, elle fait des recherches sur internet. Elle sait que le mari s’appelle John Miller et qu’il est psychothérapeute (elle ne connait pas le nom de la femme qu’elle a baptisé Rita). Elle sait même combien ils ont acheté leur maison. Bref, elle est flippante.

Rita est infidèle. Ce dimanche 24 octobre, alors qu’elle recevait son amant, son mari a changé ses plans et est rentré plus tôt que prévu. La femme à la fenêtre n’a pas raté une seconde de la scène. Comme devant un bon film, elle trepignait d’impatience à l’idée que le mari allait découvrir sa femme et son amant. Le destin s’est mêlé de tout ça et finalement, ils n’ont pas été pris la main dans le sac. Notre interlocutrice semble déçue.

25 octobre. Cette fois, ce sont les nouveaux voisins du 207 qu’on observe (je détesterai avoir ce genre de voisine :o). Ah tiens ! La femme s’appelle Anna, son mari s’appelle Ed. Ils ont une fille Olivia, et un chat, Punch :p
Concernant les nouveaux voisins du 207, pour le moment, la seule chose qu’on sait c’est qu’ils ont un fils, un ado.
Oh je ne comprends pas tout. D’abord, j’ai cru qu’Olivia et Ed étaient morts et qu’Anna repensait à eux comme à des fantômes. Mais en fait, elle les a souvent au téléphone. Ils ne semblent pas vivre à New York avec elle. D’ailleurs celle-ci a l’air malade (et est médecin ?). Espérons que ça devienne plus clair par la suite.

Quelques jours plus tard, on découvre que les gens du 207 s’appellent Alistair et Jane Russell. La rencontre avec Ethan, leur fils, nous apprend pas mal de choses sur Anna et sa famille. Elle et Ed sont séparés et Olivia a 8 ans.

Ah bah voilà ! Anna est agoraphobe, ce qui explique pourquoi elle ne sort jamais. Cela dit, elle semble psychologue, et elle a besoin d’une kiné pour la faire travailler, notamment sa colonne vertébrale. Est-ce qu’elle se serait retrouvée confrontée à un patient violent et aurait eu un accident traumatisant ? C’est ça, elle souffre du syndrome de stress post-traumatique
Tiens, elle appartient à une communauté en ligne qui s’appelle Agora et qui rassemble des agoraphobes.

Le psy de la psy s’appelle le Dr. Fielding. Ça me rappelle quelque chose… le nom d’un psy dans un autre livre j’ai l’impression. En tout cas, ça fait 10 mois qu’Anna n’est pas sortie de chez elle, et elle est loin d’avoir guérie de son SSPT… je reviens sur ce que j’ai dit concernant une attaque de patient : ça m’étonnerait, parce que son plus vieux patient avant 12 ans :/ Bon par contre, euh..  elle est alcoolique non ? Qu’est-ce qu’elle picole 😮

Le soir d’Halloween, des enfants s’amusent à jeter des œufs sur sa porte. Ça met Anna hors d’elle. Quand elle sort pour les réprimander, je pense qu’elle fait une sorte de crise de panique et tombe. C’est Jane Russell, la femme de la maison de l’autre côté du parc qui vient à son aide.

Début novembre, une membre du forum Agora, GrannyLizzie, prend contact avec la psy. A priori, il s’agit d’une vieille dame de 70 ans, vivant dans le Montana et membre depuis 2 jours. Depuis la mort de son mari il y a un mois, elle n’arrive plus à sortir de chez elle. Je suis peut être parano mais je sens que ce compte est un fake :/ Serait-ce Ethan ? Qui a vu le dit forum lorsqu’il est passé voir Anna il y a quelques jours ? Serait-ce un moyen pour lui d’entrer en contact avec elle ?

J’ai quand même du mal à entrer dans le livre. Je l’ai même laissé de côté quelques jours pour me consacrer à mon livre de la semaine… (en réalité, je l’ai laissé de côté 2 soirs, parce que j’ai dévoré le livre de Carène Ponte). Allez c’est reparti.

Hum… J’ai l’impression que (serais-je devenu thérapeute ? Anna dit que ce genre de remarque fait partie de leur jargon d’analyste, d’interprète) Anna n’est pas officiellement séparée de son mari (dans le sens divorcée). On dirait que lui et leur fille sont juste partis en vacances à la Nouvelle-Angleterre mais qu’à cause de son agoraphobie, Anna a été incapable de les suivre.

C’est quand même fou : malgré le fait qu’elle soit elle-même psychologue, elle ne suit pas de manière assidue le traitement que lui fournit le sien. Du coup, ce dernier change régulièrement ses posologies pour trouver la dose parfaite. Sauf qu’Anna ne prend pas les médocs quand il faut (je doute même qu’elle les prenne tous) et surtout les mélange avec de l’alcool ce qui est fortement déconseillé.

Oh ! Eh bien voilà, prise sur le fait par Jane Russell qui a vu Anna l’observer avec son Nikon. Je me demande si elle va oser venir la confronter.
Eh bien bizarrement quand Jane rend visite à Anna quelques minutes plus tard, elle n’aborde pas directement le sujet. En fait, la Miettes parano est de retour : je ne la sens pas, je la trouve fausse. Anna lui confie des choses sans craintes ; j’ai le sentiment que ça va se retourner contre elle à un moment ou un autre…
Plus tard dans sa soirée, c’est Alistair, le mari de Jane qui vient la voir et est soupçonneux. Il lui pose des questions sur David. D’ailleurs, le lendemain, celui-ci prévient Anna qu’il sera absent toute la journée : il va aider les Russell avec leurs cartons et leurs meubles. Comme par hasard…

Dans la soirée, alors qu’elle se prépare à un marathon ciné (comme d’hab), elle entend un cri de femme au 207. On aurait dit Jane. Quand elle appelle là-bas, c’est Ethan qui décroche. Il a l’air bizarre et dit “il a juste perdu son calme“. Il parle d’Alistair ? Et David qui n’est pas rentré et ne répond pas au téléphone. Est-ce qu’il lui serait arrivé quelque chose et c’est de surprise que Jane aurait crié ?
En tout cas, Anna est sûre d’elle et ne lâche pas l’affaire. Elle rappelle chez les Russell et cette fois c’est Alistair lui- même qui décroche. Quand elle l’observe par la fenêtre, il tient un marteau dans son autre main.
Bon bah finalement, Jane quitte la maison un peu après ce coup de fil et David est bien vivant. Mais qu’est-ce qu’il s’est passé ?
Quand Ethan vient voir la psy, il est tout chamboulé : son père est furieux mais il n’a pas peur de lui. Il ne sait pas où est sa mère mais elle va bien. Anna lui donne son numéro de téléphone avant qu’il ne reparte chez lui.

En fait, les jours se suivent et se ressemblent. Je crois que c’est aussi pour ça que je m’ennuie. On insiste sur le fait qu’avec les médicaments qu’elle prend, Anna ne doit pas boire. Pourtant, les cadavres de bouteilles de vin se multiplient jour après jour. En fait, ses journées se résument à picoler, trainer sur Agora, mater des vieux films en noir et blanc, jouer aux échecs en ligne et épier/surveiller ses voisins.

Ah ah ! Ça va peut-être enfin bouger ! Un soir, elle voit Jane, chez elle, une lame plantée dans le ventre. Sa voisine tombe ensuite au sol, laissant une traînée de sang sur la vitre. Anna appelle alors Police-Secours qui envoie une patrouille sur place. Quand Anna regarde de nouveau chez les Russell, Jane semble vivante et tente de se mettre debout.
Surmontant tant bien que mal sa phobie, Anna sort de chez elle et essaie d’aller jusqu’à la maison des Russell. Cela dit, ce n’est pas simple quand on est agoraphobe (et complètement saoule). Finalement, c’est l’ambulance qui arrive la première et Anna perd connaissance.

Quand elle se réveille le lendemain, elle est à l’hôpital Morningside (à mon avis c’est un hôpital psychiatrique étant donné la description de la chambre). Je crois qu’elle a été sédatée et est interrogée par l’inspecteur Little. Eh bien, on sent tout de suite que l’inspecteur ne la prend pas au sérieux et, entre nous, ça ne m’étonne pas trop. En effet, quand la police est arrivée sur place, tout laissait croire que le crime avait eu lieu chez Anna : elle s’était effondrée dans le parc, en chemise de nuit, et la porte de sa maison était grande ouverte. Ils sont donc allés fouiller son domicile et ont découvert, sur la table basse du salon, 2 bouteilles de vin vides et des tubes de comprimés. Du coup, ils ont tout de suite pensé à un canular (ce qui est logique…).
Little ramène la pédopsychiatre chez elle et demande à une de ses collègues de faire venir au domicile d’Anna Alistair Russell

Hum… Tout porte à croire qu’Anna a tout inventé et que ce qu’elle a vu n’est que le fruit de son imagination. Cela dit, le comportement “détaché” d’Alistair, les yeux baissés d’Ethan quand il arrive chez elle… Je suis certaine qu’elle n’a pas rêvé. Les Russell sont au courant de son état, des médocs qu’elle prend. Je ne serais même pas étonnée s’ils avaient questionné David à son sujet quand il est allé leur donner un coup de main. C’était le crime parfait ! Pas de témoin, et si Anna voyait quelque chose, ça serait simple de la décrédibiliser…
D’ailleurs, cerise sur le gâteau, Alistair fait venir sa femme qui ne ressemble pas du tout a celle qu’Anna a rencontré à 2 reprise. Bon cela dit, on suit cette histoire du point de vue d’Anna. Du coup on lit ce qu’elle interprète j’imagine.
D’ailleurs, une chose me frappe : à chaque fois qu’Ethan est venu chez elle, il avait les yeux qui pleuraient et toussait/éternuait, étant allergique au chat. Cette fois, Punch est allongé à ses pieds et rien ne se passe… D’ailleurs le jeune homme affirme qu’Anna n’a vraiment jamais vu sa mère. Rho… Je ne sais plus trop quoi en penser… Est-ce qu’elle a rêvé ? Il faudrait qu’elle montre le portrait que Jane a dessiné d’elle, ou encore qu’elle contacte la pharmacie pour savoir qui était venu lui livrer ses médicaments (c’est Jane qui avait ouvert la porte) ! Cela dit, ça prouverait que quelqu’un est venue chez elle, c’est tout :/

Une fois la police partie, une bouteille vidée et plusieurs comprimés avalés, Anna appelle Bina, sa kiné. Elle a besoin de raconter tout ça à quelqu’un. Quand la jeune femme arrive dans la soirée, elle entre dans le jeu d’ Anna et lui demande si elle n’est pas en danger, étant l’unique témoin de ce meutre. Par peur, la psy demande à son amie de rester pour la nuit. 

Les deux femmes font des recherches sur le net, mais aucune trace “numérique” de Jane ou d’Ethan, alors qu’Alistair est, lui, bien médiatisé. C’est étrange.

En fait, personne ne la croit, pas même son (ex)mari :/

Ça me saoule qu’elle boive autant… J’ai l’impression de ne lire que ça depuis le début…

6 novembre. En fin de journée, elle papote de nouveau avec GrannyLizzie qui l’avait plantée là, 2 jours plus tôt alors qu’Anna se confiait à elle concernant sa séparation d’avec Ed. Quelques heures plus tard, elle appelait Police-Secours pour Jane.
La vieille dame prétend que sa ligne internet a buggé et que les techniciens n’ont pas pu intervenir avant le week-end (comme par hasard non ? Je suis persuadée que c’est un fake et que GrannyLizzie est en réalité l’un des Russell, peut-être Ethan). D’ailleurs, comme par hasard, elle se déconnecte quand la brune qui est Mme Russell pour la police apparaît dans la cuisine de la maison de l’autre côté du parc…

Oh bah mince alors… David embrasse Anna alors qu’elle vient de lui dire que son mari lui manque et qu’elle espère vite le revoir 😮  Ils ont couché ensemble, dans le lit d’Olivia (le lit le plus proche quoi…). 

Tiens tiens tiens… Le cutter qu’elle avait prêté à David quelques jours plus tôt est de retour dans la boîte à outils d ‘Ed. D’ailleurs c’est David lui-même qui l’a remis, sans le dire à Anna. Avant de partir, il lui a dit qu’il était désolé… Est-ce que le cutter pourrait être l’arme du crime et qu’on veut faire porter le chapeau à Anna ?

Oh eh bien, Anna semble penser comme moi que David n’est pas tout blanc… Elle a remarqué une boucle doreille de femme sur sa table de chevet quand elle est allée dans son loft au sous-sol. Ce bijou ressemble à celui qu’avait Jane qui lui avait dit que c’était un cadeau d’un ex petit-ami…

David ayant fait de la prison pour agression, Anna prend peur et condamne la porte du sous-sol pour empêcher David de rentrer chez elle par là…

En fait, plus l’histoire avance et plus je trouve qu’on a, nous aussi, du mal à démêler le vrai du faux, d’autant plus que j’ai l’impression qu’il y a des sortes de flash-back de temps en temps. Anna perd la boule si tu veux mon avis
Je ne suis pas à fond dans l’histoire, mais j’avoue que depuis quelques pages, je les enchaîne, curieuse de découvrir le dénouement final.

Contre toute attente, Anna sort de chez elle pour suivre “Jane” jusque dans un café. Quand celle-ci la voit, elle panique.
De retour chez elle, c’est Ethan qui vient la voir et le garçon avoue à la pédopsychiatre qu’il a peur, puis repart aussi vite qu’il est venu chez lui. 
Tout laisse croire qu’Alistair menace “Jane” et Ethan…

Oh purée attends… Dans les flash-back, on assiste à un accident de voiture qu’a eu Anna avec Ed et Olivia. D’après ce que j’ai compris, ils sont tombés d’une falaise. Et si Ed et Olivia étaient morts ? Et si Anna était la seule rescapée de l’accident ? Ça expliquerait son traumatisme… D’ailleurs, je me souviens qu’au début du livre j’ai eu la sensation qu’Anna parlait avec des morts…
Wah… Les détails de l’accident m’angoissent… Les secours vont-ils arriver ? Au fond de moi j’espère vraiment m’être trompée et qu’Ed et Olivia soient en vie.
Après une nuit dans la voiture sous la tempête de neige et sans réseau, c’est un vrai miracle qu’on les ait retrouvés. Anna est une battante ! (Même si à ce stade, on ne sait pas s’ils sont vivants ou non en fait).
Plus j’y pense, et plus je me dis que ma théorie est vraie. Le Dr Fielding, son psy, interrogeait beaucoup Anna sur Ed et Olivia. Elle n’a fait pas son deuil à mon avis, et se persuade qu’ils sont encore en vie pour essayer de noyer sa culpabilité.

La soi-disant Jane Russell envoie un mail à Anna avec l’adresse mail devinequicestanna@gmail.com (elle a avoué à GrannyLizzie que c’est comme ça que commençait les appels avec Ed et Olivia 😮 ). Le mail ne contient qu’une chose : une photo d’Anna endormie, datant du jour même à 02h02. “Jane” est rentrée chez elle et la photographiée 😮 J’espère qu’elle va appeler le lieutenant Little 😮 
Ouf ! Elle appelle le lieutenant qui pense que la personne est encore chez Anna. Lui et sa collègue sont en chemin, Anna doit les attendre dans l’entrée. Ne voulant pas accueillir les policiers un verre de vin à la main, elle va vers l’évier pour le vider mais en renverse sur son peignoir. Alors qu’elle nettoie la tâche, elle tombe sur le portrait d’elle signé par Jane Russell. Ah bah quand même !

Bon bah les policiers pensent que c’est Anna qui s’est elle-même envoyé la photo. Pour eux c’est un selfie. Et on la soupçonne d’avoir fait ce dessin elle-même :/ Rho…
Cela dit, j’en viens moi-même à douter, étant persuadée qu’Ed et Olivia sont morts et qu’elle a des hallucinations. Elle aurait peut-être pu devenir schizophrène non ?
Ah bah voilà… C’est sûr. Ed et Olivia sont morts. Même si je m’en doutais, j’avoue que ça me fait un pincement au coeur 🙁 Ils ont passé 33h dehors, dans le froid. À l’arrivée des secours, Ed était déjà mort. Olivia était en vie mais ils n’ont rien pu faire. Anna, quant à elle, était en hypothermie. Si une situation pareille m’arrivait, je pense que je n’aurai pas la force de continuer à vivre sans eux, avec la culpabilité de l’accident (tout ça à cause d’un pu**** de téléphone portable !).

Dès que Norelli, la coéquipière de Little dit à voix haute que la famille d’Anna est morte, cette dernière se met à douter d’elle-même et les conclusions des policiers la confortent dans tout ça. Elle a tout inventé. Sauf que moi, je n’y crois pas, et c’est à cause d’Ethan que je pense que tout est vrai. Il a l’air d’avoir vraiment besoin d’aide. Puis Alistair semble s’être fait virer de son boulot. Pourquoi ? D’ailleurs, personne n’a jamais vu sa femme, pourquoi ? Y a un truc qui cloche…

Anna annule ses rendez-vous avec Bina et le Dr. Fielding, et, étant donné la situation, David quitte la location. Je sens que ça va mal finir. Anna pourrait-elle tenter de se suicider ? 
Elle quitte également l’Agora et ça fait quelques jours qu’elle n’a pas bu une goutte d’alcool.

On arrive à la fin du livre, au dénouement final. Anna est sûre que la Jane qu’elle a rencontré existe et, cette fois, elle est persuadée que c’est elle l’usurpatrice. Mais quel est son lien avec les Russell ?
Imaginons qu’Alistair et sa famille étaient persécutés, agressés, menacés par une femme qui s’imaginait être la femme de Russell. Ça expliquerait peut-être pourquoi il a quitté son job ? Pour fuir ? pour la fuir ?
Anna va mener une nouvelle enquête.

Alistair a pénétré par effraction chez Anna. Il était ivre et a tenté de l’étrangler. Il essaie de lui mettre la pression non ?

Eh bien… Si c’est réellement le dénouement de l’histoire, je suis hyper déçue. La Jane qu’a rencontré Anna s’appelle en réalité Kathie et c’est la mère biologique d’Ethan. Elle voulait renouer avec son fils mais les Russell n’étaient pas de cet avis. Pour passer du temps proche de son fils, elle s’est même rapprochée de David avec qui elle a passé plusieurs nuits (d’où la présence de la boucle d’oreille). Anna a bel et bien rencontre cette femme et Ethan lui raconte toute l’histoire. C’est Jane, sa mère adoptive, qui a tué Kathie avec un presse-papier. Elle avait peur que la femme ne lui vole son enfant qu’elle a attendu aussi longtemps.. Je suis hyper déçue que ça soit aussi classique, à la limite banal.
Oh oh ! C’est Ethan qui a pris la photo d’elle quand elle dort et il vient la voir tous les soirs. Est-ce que, finalement, ça pourrait être lui l’assassin ? Trouble de la personnalité. C’est bien lui l’assassin et, pour info, c’est bien lui GrannyLizzie. Il a manipulé Anna parce qu’il l’a trouvée fascinante, intéressante. Tout ça me plaît plus que l’histoire de Jane, mais, une fois encore, c’est trop gros, trop prévisible…

Elle en sait trop. Ethan veut la tuer et faire passer ça pour un accident : overdose ou chute dans les escaliers. Rassemblant son courage, Anna lui donne un coup de pied dans l’estomac et un autre sur le nez (Ethan était assis sur le lit à côté d’elle) et s’enfuit pour se réfugier dans les toilettes. 

Un truc m’échappe : sur les mobiles, même si tu ne sais pas le code pour déverrouiller l’écran, tu peux tout de même passer des appels d’urgence. Ethan a changé le mot de passe, mais elle a normalement accès à cette fonctionnalité non ? Alors pourquoi elle n’a pas appelé la police alors qu’elle avait son portable à portée de main ?

Finalement elle le prend par surprise, le pousse, et pendant qu’il se relève, fonce dans les escaliers. Son objectif : atteindre le toit terrasse.
Ethan la rattrape et tente de l’étrangler. Anna l’amadoue en inventant une histoire concernant son père biologique. Quand il se calme, elle le pousse sur le dôme en verre fragile qui se brise sous le poids du jeune homme. Il est mort. 
Je sens que la police ne va pas croire un traître mot de l’histoire d’Anna, sauf si Alistair confirme la mort de Kathie.

Six semaines plus tard (mi-décembre), les Russell ne vivent plus de l’autre côté du parc. Alistair a été arrêté pour complicité de meutre et a raconté la même histoire qu’Ethan, ce qu’il s’est passé ce soir-là.
Anna se remet peu à peu, elle guérit tout doucement. Elle prend de nouveau son traitement comme il faut et ne boit plus. Elle continue de “parler” de temps en temps à Ed et Olivia et est retournée sur l’Agora pour aider sa “famille”. Elle arrive même à faire quelques pas dans la neige, les yeux ouverts 🙂

[fermer]

En conclusion

Une fois le point final atteint, eh bien je suis perplexe ; je ne sais pas quoi penser de cette lecture. En fait, je n’arrive pas à savoir si j’ai aimé ou non… Du début du livre jusqu’à environ la moitié, il ne se passe rien, c’est long, on s’ennuie, on tourne en rond, et, entre nous, j’ai eu l’impression de toujours lire la même chose (Anna qui boit, Anna qui boit, Anna qui boit). Bref, j’ai subi le début de cette lecture.
Puis, on découvre le traumatisme d’Anna et on comprend un peu mieux comment elle a développé sa phobie. Ici, je ne dirai pas que le livre m’a emballée, mais j’étais curieuse, curieuse d’en apprendre plus sur cette femme que je cotoie depuis quasiment 200 pages et à laquelle je n’arrive pas du tout à m’attacher. Même si j’ai éprouvé une certaine empathie avec elle, eh bien je n’ai toujours pas réussi à créer le lien.

Vient ensuite le dénouement de l’histoire. Eh bien… Quelle déception. J’y avais pensé dès le début, je m’y attendais, c’était “classique”. Et j’ai trouvé la fin trop rapide, trop facile… L’auteur nous dit les mêmes choses pendant 300 pages, on a des paragraphes et des paragraphes qui nous parlent de cadavres de bouteilles, et le “final” tient en 30 pages…

En fait, quand je lis un livre et que je ne m’attache à aucun des personnages, ça veut souvent dire que je n’ai pas aimé le livre. Sauf qu’ici, eh bien, à environ la moitié du livre, je ne subissais plus ma lecture, j’avançais à un bon rythme et avec envie, impatiente de découvrir le fin mot de l’histoire. En réalité, pour moi, c’est là que l’auteur a réussi : il a réussi à booster notre curiosité pour aller jusqu’au bout de son histoire. Sans ça, je pense que j’aurai lâché l’affaire après seulement quelques pages.
Du coup, je dirai que j’ai apprécié le livre mais sans plus. Je n’étais pas particulièrement pressée d’ouvrir ma liseuse pour me retrouver enfermée dans cette maison d’Harlem avec Anna. Je laissais volontiers de côté le livre quelques soirs, et assez facilement dès que j’avais les yeux qui piquaient. En fait, j’ai juste envie de dire “c’est bon, je l’ai lu, je vais pouvoir regarder le film maintenant”. J’avoue que c’est aussi pour ça que je me suis motivée à aller jusqu’au bout : pour pouvoir comparer le livre et le film :p Qui sait, je viendrai peut-être ajouter une note à ce sujet plus tard ^^

Où le trouver ?

Le livre est disponible sur :


➤ Tu le connais ce bouquin ? Tu l’as lu ? Qu’en as-tu pensé ? N’hésite pas à partager avec nous ton avis via les commentaires.

+1
Voir aussi :

Par ici les commentaires ! (2 commentaires)

Tu as envie de réagir ? Ne sois pas timide ! Laisse donc un commentaire.





  • Ashana

    Posté par Ashana 2 juin 2021

    Dans l’ensemble j’ai eu le même ressenti que toi sur ce livre !

    Je ne sais pas encore si je regarderais le film 🙁

    +1
    • Miettes

      Posté par Miettes 3 juin 2021

      J’ai regardé le film et je n’ai pas vraiment aimé :/ Je crois que j’ai finalement préféré le bouquin parce que beaucoup plus de choses y sont expliqués. Dans le film, il y a des choses que j’ai compris grâce au bouquin par exemple.

Article Précédent