03/07 – Ça y est ! Je me motive et je reprends le livre de Minier, Une Putain d’Histoire.
Je ne lirai rien d’autre avant de l’avoir fini ! (sauf mon livre de la semaine 27 :p)

Lecture en cours

365 jours (T.1)

Posté par Miettes le 14 juin 2021

Couverture du premier tome de la saga 365 jours de Blanka Lipinska

De Blanka Lipinska
Genre : New Romance, Erotique
Date de parution : Mai 2021

Résumé

Don Massimo Torricelli est le chef d’une des plus puissantes familles mafieuses de Sicile.
Il y a plusieurs années, alors qu’on lui a tiré dessus, il se bat pour survivre, il a des visions d’une jeune femme. À peine sorti du coma, il fait réaliser des peintures du visage de cette femme qui l’obsède et qu’il n’a de cesse de trouver.
Laura Biel passe des vacances en Sicile avec son copain, Martin et des amis à l’occasion de son anniversaire. Depuis qu’elle est arrivée sur l’île, Laura a le sentiment étrange d’être observée, elle met cette sensation sur le compte de la fatigue et décide de profiter de ses vacances.
Malheureusement les relations entre Laura et Martin sont délétères. A tel point que Laura ne supportant plus l’attitude de Martin, quitte l’hôtel furieuse. Alors qu’elle déambule dans les rues du petit village sicilien, elle croise le chemin de Massimo.
Elle se réveille dans un lit inconnu, et se trouve devant celui qu’elle surnomme l’homme en noir. Il lui fait une proposition des plus étranges : rester avec lui pendant les 365 prochains jours, et si elle n’est pas tombée amoureuse de lui d’ici là, il la laissera partir. Massimo lui affirme qu’il ne fera jamais rien sans son consentement, qu’elle n’a rien à craindre de lui.
Laura est animée par des sentiments contradictoires, elle est à la fois extrêmement attirée par le beau Massimo, et hors d’elle d’être retenue contre son gré.

Une relation d’une sensualité dévorante va se nouer entre Laura la fougueuse et Massimo l’impétueux. Et ce n’est pas forcément celui que l’on imagine qui va mener la danse…

Un roman sexy et profondément romantique.

Pourquoi j’ai eu envie de le lire ?

Le film Netflix a beaucoup fait parlé de lui quand il est sorti. De mon coté, je l’ai regardé par curiosité. Je ne peux pas dire que j’ai aimé, il ne m’a pas choqué. Cela dit, on sait que pour faire de l’audience, les producteurs et scénaristes se permettent souvent des libertés qui n’ont rien à voir avec le livre. Du coup, je voulais savoir si l’adaptation était fidèle à ce qu’avait écrit l’auteure ou non.

Ce que j’en ai pensé

Dès le début, on sent que ça va beaucoup parler de sexe et de séduction dans le livre, que ça va être chaud, sans pour autant que ça ne soit crue (comme dans l’un des récents bouquins que j’ai lus…).

L’idée ici c’est que je fasse comme si je n’avais pas vu le film, que je me laisse porter par le livre et que j’y réagisse comme si je ne savais pas ce qui allait se passer.

Au fil de ma lecture

Ne pas ouvrir si tu as l'intention de lire le livre

Il y a cinq 5 ans, un miracle a eu lieu : alors qu’il aurait dû mourir, Massimo est revenu à la vie. Mais pendant cette courte période de “demie vie” une femme était dans ses pensées. Depuis, il n’arrive pas à se la sortir de la tête, il ne pense qu’à elle, même quand il couche avec sa copine Anna (ou n’importe quelle autre femme).

Wah je ne sais pas quoi penser de la scène dans l’avion. Il prend l’hôtesse par la main, l’emmène dans la partie privative, l’a fait se mettre à genou et, après lui avoir demandé son consentement, il lui “baise la bouche(ce n’est pas moi qui le dit).  Elle a dit oui, mais mine de rien, la façon dont il s’y prend est plutôt brutale et il est hyper autoritaire (après avoir éjaculé dans sa gorge, il lui ordonne d’avaler, puis de nettoyer son pénis de la moindre trace de sperme avec sa langue). Je n’arrive même pas a savoir si ça a plu à la jeune femme ou pas…

Bref. Massimo a succédé à son père à la tête de la famille Torricelli. Celle-ci fait partie de la mafia italienne mais elle ne se contente pas de faire du trafic de drogue et d’alcool ; Massimo a décidé de faire investir la “famille” dans les plus grandes sociétés d’Europe. 
Il a pris l’avion pour aller en Sicile avec une poignée de ses hommes dont Mario, une homme d’un certain âge qui est son conseiller et Domenico, son frère.
Arrivé à l’aéroport de Catane, il aperçoit la fille de ses pensées. Massimo est prêt à sortir de la voiture dans laquelle il était pour l’accoster, mais Domenico l’en empêche. Madame (comme il l’appelle) est accompagnée d’un homme chauve. Domenico va envoyer des hommes pour en savoir plus sur la mystérieuse femme.
Celle-ci s’appelle Laura Biel. Maintenant qu’il sait qu’elle existe vraiment, Massimo n’a plus qu’une obsession : qu’elle soit sienne. Il envoie des hommes la kidnapper (oui oui rien que ça =) ). Oh la vache ! Il est carrément obsédé par elle ! C’est flippant 😮 On a même l’impression qu’il veut faire d’elle sa chose, son trophée… 

Ah je pensais qu’on allait suivre Massimo tout le long du livre, mais en fait, c’est Laura qui est la narratrice principale du livre.

Laura a 29 ans et est au chômage. Elle a quitté son job il y a quelques semaines quand elle s’est rendue compte qu’elle n’y prenait plus de plaisir. Elle était directrice des ventes pour un hôtel. Son mec, Martin, a l’air parfait. Chauve, costaud, yeux bleus, attentionné, intelligent, généreux (chiant ? :P),… Mais obsédé par son job.
Leur couple est atypique mais il fonctionne. Cela dit, il manque une chose : l’attraction bestiale, l’étincelle sexuelle. Même s’ils semblent tous les 2 s’en contenter (Martin ne semble pas un gourmand en la matière), je pense que ça manque à Laura qui aime le sexe (et nous le fait comprendre en expliquant qu’elle se masturbe tous les jours).

Laura, Martin et un couple de ses amis, Caroline et Michel partent en vacances en Sicile. Une fois leurs affaires déballées à l’hôtel, ils partent en ville pour dîner. Tout au long de la route, Laura a l’impression d’être suivie
Alors qu’elle cherche les toilettes, elle tombe nez à nez avec Massimo. Le contact de sa main sur la peau dénudée de son dos lui donne des frissons. Le bel Italien l’impressionne, l’effraie même (coup de foudre ?). Elle le croise une seconde fois et je crois vraiment qu’elle éprouve une attirance pour lui (tu m’étonnes… avec son mec qui fait passer le travail avant elle, ça ne m’étonne pas).

Désorientée par le bel Italien qui réapparaît à son hôtel le lendemain et aidée par l’alcool, elle dit à Martin ce qu’elle a sur le cœur : qu’il se fiche d’elle et qu’elle ne compte que quand il l’a décidé. Elle prend ses affaires et quitte l’hôtel, arpentant les rues.
Elle s’arrête dans un restaurant pour dîner et boire. Quand elle repart, elle est pompette et perdue. La dernière chose dont elle se souvient ce sont les phares de 2 SUV fonçant vers elle.

Apparemment, elle a été droguée, sauf que Laura semble avoir des problèmes de coeur et a mal réagi aux somnifères. Quoi qu’il en soit, elle se réveille chez Massimo. Deux jours. Elle a dormi pendant 2 jours 😮
Hum ok. Comme je le pensais, l’Italien est un dominateur. Il n’aime pas qu’on lui tienne tête et qu’on ne lui obéisse pas. Sauf que Laura est une Polonaise avec un fort caractère. Elle ne va pas se laisser faire.

L’histoire de Massimo sur son accident, sa “mort”, sur sa vision de Laura est incroyable 😮 est-ce que c’est possible que ce soit réellement une vision ? Un signe du destin ?

Il veut qu’elle soit sienne, qu’elle reste avec lui. Pour lui faire oublier Martin, il lui montre des clichés de ce dernier en train de s’envoyer en l’air avec une autre nana. Il dit ensuite à Laura qu’il a envie d’elle, mais qu’elle ne fera rien sans son accord et son désir. Il attendra qu’elle ait besoin de lui, envie de lui, qu’elle vienne d’elle-même vers lui. On ne va pas se mentir, la jeune femme est déjà sexuellement attirée par lui…

Massimo lui expose les termes du “contrat”. Durant les 365 prochains jours, Laura lui consacre sa vie. Il fera tout pour qu’elle tombe amoureuse de lui. Il ne la forcera en rien et elle n’est en aucun cas une prisonnière (un peu quand même non ?). Elle a accès libre à toute la résidence, peut sortir comme elle le souhaite, à condition d’être accompagnée de garde du corps pour sa sécurité. Pour que Laura accepte, il lui montre qu’il sait tout de sa famille. Si elle lui accorde une année, sa famille sera en sécurité et en bonne santé, sinon… je ne sais pas toi, mais perso, si pour protéger ma famille je dois sacrifier un an de la vie, je le ferai (même si ça veut dire vivre avec un inconnu comme une prisonnière (parce que oui, malgré ses belles promesses, elle reste captivée hein…)).

Après cette discussion tendue, Laura est raccompagnée à sa chambre où elle s’endort. Elle est réveillée dans la nuit par des voix d’hommes. Poussée par la curiosité, elle arrive dans le hall où elle voit Massimo abattre un homme. Ce meutre plus son cœur fragile font qu’elle s’évanouit. C’est Massimo qui vient s’occuper d’elle et la ramène à sa chambre. Franchement c’est pas hyper rassurant 🙁

Comme Laura le dit, Massimo est un “barbare sensible”, tantôt effrayant et dominateur, tantôt doux et attentionné. Bon en tout cas, personnellement ça ne me déplairait pas d’être retenue prisonnière dans un endroit pareil avec une vue sur l’océan aussi magnifique et traité comme une princesse (si on laisse les sautes d’humeur de l’Italien) et, honnêtement, un beau gosse brun, c’est plutôt mon style :p 

Massimo organise une sortie shopping pour permettre à Laura de remplir l’immense dressing de sa chambre. L’homme en noir ne la calcule pas. Il sert juste de carte bancaire, sauf dans le dernier magasin où il a choisi pour elle tout un tas de sous-vêtements (et il lui fait comprendre qu’il les verra tous et quand il l’aura décidé).

De retour à la villa, Laura décide d’accepter sa situation et d’en profiter. Je crois que Massimo ne va plus être le seul à jouer, après tout, elle n’a rien à perdre, plus rien ne l’attend à Varsovie (a part sa famille).

Le soir même, ils dînent ensemble dans la villa. Laura essaie d’allumer Massimo, mais même s’il n’est pas insensible à son manège, il lui fait vite comprendre que c’est son jeu et que ce sont ses règles.
Il lui explique ensuite comment va se dérouler cette année et ce qu’elle va pouvoir dire à ses proches : on lui a proposé un CDD d’un an dans un hôtel, très bien payé. Si elle veut voir ses proches à Varsovie, elle le peut, mais Massimo l’accompagnera.
Plus tard dans la soirée (et probablement quelques verres aidant), Massimo avoue à Laura qu’en général, il n’est pas tendre avec les femmes. Il veut qu’elle lui apprenne à être doux. Ils s’embrassent ensuite passionnément, langoureusement. Chacun d’eux brûle de désir pour l’autre.
Alors qu’elle lui demande d’arrêter quand il tente d’aller plus loin, il a du mal à se retenir, mais la peur qu’il lit sur le visage de Laura et les larmes qui coulent de ses yeux le calment. Il a effectivement des choses à apprendre. On ne peut pas toujours avoir tout ce qu’on veut parce qu’on le veut 🙂

Euh pardon ?!! Le mec a passé la nuit dans son lit sans autorisation et là, elle va à la douche ; il se lève et va à la salle de bain. Elle est en train de se savonner, il lui demande s’il peut la rejoindre et qu’est ce qu’elle répond “si tu veux”. Non mais je rêve !!! Ça ne la gêne pas que le mec la voit nue en fait, comme s’ils étaient déjà en couple (ah oui puis je déteste le surnom “bébé” ; cela dit, j’ai du mal avec les surnoms mielleux de couple en général… ne dis pas à mon mec que j’ai écrit ça hein :p ).
Une fois encore, Laura s’est retrouvée piégée à son propre jeu, parce que Massimo a une érection de dingue et elle en devient folle. Elle doit se forcer à quitter la salle de bain avant de lui sauter dessus (elle va finir par craquer bien plus vite que prévu).
Domenico prépare les valises de la jeune femme. Elle et Massimo vont sur le continent afin qu’il puisse gérer quelques affaires.

Eh bah ça continue dans la voiture. Le mec dit qu’il ne fera rien sans son accord mais là, il la tripote clairement non ? A partir du moment où tu passes une main dans le soutif d’une nana, y a des attouchements hein ? Elle ne le repousse pas, mais c’est pas comme si elle l’avait invité à le faire… Hum… Une fois encore, je ne sais pas trop quoi en penser…
Bon ok… vu la suite on oublie tout ce que je viens de dire : Laura est tout à fait d’accord avec ce qui se trame (et s’ils n’avaient pas eu un trajet aussi court, je pense que ça serait même aller plus loin que des tétons lèchés/mordillés et un baiser échangé). Par contre un truc qui m’agace (oui oui un autre) : pourquoi il pense que, parce que c’est une femme, il faut forcément lui offrir des trucs chers ? Ce cliché a le don de m’agacer…

Massimo a une drôle de façon de punir Laura qui l’a giflé et lui a manqué de respect. Encore une fois, ce qui se passe dans l’avion est à mon sens limite-limite. Cela dit, c’est un jeu qui se met en place entre eux (puis bon, ce n’est qu’un livre non ?).

En fait, Laura aime tenir tête à Massimo et être punie non ? Ou alors elle veut lui faire comprendre que même si c’est lui qui dirige le jeu, elle a toujours son libre-arbitre.
Massimo l’attend dans une de ses boîtes de nuit où il a une affaire à régler. Pour le provoquer, Laura ne porte pas la robe que Domenico avait choisie pour elle, mais elle prend quelque chose de plus provocant, de plus “court” pour se venger de ce que Massimo a fait : il l’a obligé à regarder une prostituée le sucer (au moins, elle s’est rendue compte qu’elle était jalouse et qu’elle était vraiment attirée par l’Italien). En tout cas, la tenue qu’elle a choisie ne plaît pas à son secrétaire ; Domenico est sûr que Massimo va la tuer de porter ça et qu’il va le tuer pour l’avoir laissée porter ça…
Nostro ressemble à une boîte de nuit SM… Une fois encore l’alcool coule à flot et, grisée par celle-ci, Laura entame une démonstration de ses capacités de pole-dance, sous le regard curieux des hommes qui négocient avec Massimo et sous celui furieux de l’homme en noir. Tu vas trop loin Laura… Évidemment, son petit jeu fait croire aux hommes assis dans la salle privative qu’elle fait partie des femmes avec qui ils s’amusaient : des prostituées. L’un d’eux lui pelote les fesses. Domenico essaie d’entraîner Laura hors de la salle, pendant que Massimo attrape à la gorge l’homme qui a pris trop de liberté et le braque de son arme. Apparemment il ne l’a pas tué, il lui a juste tiré dans la main qui a touchée Laura.

De retour à leur hôtel, la jeune femme continue de boire, de l’alcool fort cette fois. Totalement saoule, elle demande à Massimo de la pénétrer. Mine de rien il est “honnête” : il aurait pu profiter de l’occasion, mais en réalité, il quitte tout simplement la pièce, laissant Laura seule avec sa frustration.
Ils passent 3 jours à Rome. Enfin… Laura passe ce séjour exclusivement avec Domenico (on dirait que Massimo boude). Même si son secrétaire est à la solde de son frère, je sens qu’une amitié va se créer entre eux (après tout, c’est la seule personne qu’elle côtoie…).
Le matin du 3e jour, Domenico apprend à la jeune femme qu’elle va quitter Rome. Son chauffeur Claudio l’accompagne jusqu’au yacht de Massimo.
Il semblerait que le mafieux pense que le champagne est la meilleure compagne de Laura. Une fois encore, elle liquide une bouteille, seule. Quand Massimo arrive, elle est saoule et en colère contre lui. En essayant de l’esquiver pour se retrouver seule, elle tombe du bateau. Heureusement que Massimo la suivait : il a sauté dans l’eau pour la sauver. Depuis il ne la quitte plus, il lui donne son bain (après avoir eu son accord). En fait ce qui m’agace, c’est qu’il la traite comme une petite chose fragile. Cela dit ça semble plaire à Laura (perso ça me soulerait).
En tout cas, le manque de bel Italien pendant quelques jours ainsi que son sauvetage ont tué le game. Chacun d’eux connaît la meilleure partie de jambe en l’air de sa vie (même si là encore, c’est clairement Massimo qui dirige…).
Euh… Le mec se vide en elle sans que Laura ait dit qu’elle était d’accord : elle ne prend pas la pilule. Massimo lui dit qu’il lui a fait poser un implant dès les premiers jours ! Tout est oublié… Non mais oh ! Laura ! Réveille toi un peu ! C’est ton corps quand même ! Il t’a posé ça sans rien te demander 😮 (y a que moi que leur comportement souple ?).

J’avoue que j’ai un peu peur de la suite du livre. Au début de l’histoire, tu avais le jeu de séduction entre eux. Maintenant qu’ils sont ensemble, j’ai peur de m’ennuyer.

Direction Venise où les 2 tourtereaux vont participer à un gala masqué. Heureusement que Laura porte un loup parce que les paparazzis sont déjà sur place et les agressent avec leur flash.
La jeune femme commence a douter : et si cette nouvelle vie lui plaisait ? Et si elle l’a prolongeait au-delà d’une année ? Maintenant que Massimo a eu ce qu’il voulait, est-ce qu’il va se lasser d’elle et lui rendre sa liberté ? Est-ce que c’est ce qu’elle veut ?
Le gala est ennuyeux et, qui plus est, Massimo doit s’absenter pour aller régler une autre affaire dans une pièce adjacente, conversation à laquelle Laura ne peut pas participer. Il la laisse entre les mains de Domenico.
Oh oh… je sens une crise pointer le bout du nez. Pendant le bal caritatif, Laura retrouve Marek, un moniteur de plongée qu’elle a rencontré le matin même. Polonais également, le courant est tout de suite passe entre eux. Quand le quatuor de musiciens entame un tango, l’âme de danseuse de Laura ne peut pas se retenir. Marek ayant pris des cours de danse de salon pendant plusieurs années, il lui propose de l’accompagner.
Même si Massimo est furieux, il reconnaît les compétences de danseuses de sa belle. Quand un paso doble commence, c’est cette fois l’Italien qui l’entraîne sur la piste. Il faut qu’il lui montre qu’il est meilleur que Marek…
Au moment de quitter le gala, Laura fait la rencontre d’Anna, “le premier et véritable amour de Massimo” d’après ses dires. Ce dernier l’a laissé tomber dès qu’il a vu Laura en Sicile. En italien pour que seul l’homme en noir comprenne, Anna jure de tuer Laura pour qu’il perde la seule chose qui compte pour lui et qu’il souffre autant qu’elle souffre. Eh bien… Laura qui n’a rien demandé se retrouve dans de beaux draps…

Oh bah mince alors. Massimo propose à Laura de la libérer. Il prétend ne pas réussir à vraiment profiter de l’instant tant qu’elle est “prisonnière”. Quand il lui dit que si elle le désire elle peut être à Varsovie d’ici quelques heures, le visage de Laura s’illumine et un large sourire s’y dessine. Massimo interprète sa réaction comme un soulagement d’être libre. Il part. En réalité, la jeune femme était juste ravie de penser à ses retrouvailles avec sa famille. Elle est réellement tombée amoureuse de lui et le cherche partout. Malheureusement il est en rendez-vous et n’a pas pris son téléphone ; elle ne peut donc pas le joindre.
Alors qu’elle aurait pu rentrer chez elle, elle décide finalement de retourner à la villa en Sicile pour attendre son retour.

Les jours passent et aucun signe de Massimo. Laura se prépare à rentrer en Pologne. Le jour de son départ, on annonce qu’un chef de famille mafieux a été tué à Naples. Les images à la télévision montrent un SUV et deux sacs mortuaires. Laura s’évanouit.

Quand elle se réveille, Domenico est prêt d’elle. Il lui apprend qu’il n’a pas de nouvelle de Massimo, qu’il ne sait même pas où il est. Il sait juste qu’un truc a foiré. Quoi qu’il en soit, l’homme en noir avait tout prévu : Laura doit partir en Pologne pour sa propre sécurité. Un appartement l’y attend et Massimo lui a même fait un compte bancaire.

Oh bah mince alors 😮 Massimo a un traqueur implanté dans le bras et Domenico suggère que Laura en a un aussi (implant contraceptif ou traqueur du coup ? :o).

Après avoir fait le tour de son nouvel appartement (Don Massimo a tout mis au nom de Laura), elle prend sa nouvelle voiture et va chez sa meilleure amie qu’elle connaît depuis toute petite, Olga.
A peine arrivée chez elle, Laura fond en larmes, le cœur brisé d’avoir perdu Massimo.

Elle passe la semaine chez ses parents. Ce “retour au source” lui fait du bien, même si elle n’arrive pas à chasser le bel Italien de ses pensées.
Samedi, elle passe la journée avec Olga et change radicalement de coiffure : coupe courte et blond :p Le soir, elles sortent en boîte. Tiens j’y pense, quand elles sont repassés à l’appartement pour se changer, j’ai eu l’impression que quelqu’un y était allé (Laura a précisé qu’elle n’avait donné qu’une seule tour de clé). Serait-ce Massimo ?

Laura retrouve Martin dans la boîte. Son ex veut lui expliquer ce qu’il s’est passé. Elle le suit jusqu’à son appart. Rolala… si Massimo savait. Il lui avait fait promettre de ne plus jamais revoir le polonais…
En l’écoutant, Laura comprend bien vite que c’est l’italien qui a tout manigancé et que Martin est tombé dans un piège. Elle ne sait plus contre qui elle est furieuse à présent. Son ex lui affirme qu’il a compris à quel point il l’aimait et qu’il veut changer, lui montrer qu’elle compte pour lui.
Laura ne se sent pas bien. Elle veut rentrer chez elle mais Martin refuse de la laisser partir seule dans cet état. Il la raccompagne.
Martin veut forcer Laura à le laisser entrer (et plus si affinités…). La jeune femme n’arrive pas à se débarrasser de lui. Heureusement, Massimo est dans l’appartement et Martin comprend qu’il n’a rien à faire là. Laura est heureuse : l’homme en noir n’est pas mort.

Wah ! Massimo est honnête avec elle. Il lui raconte tout. Anna est la sœur d’un autre Don. S’ils s’étaient unis, leur famille serait devenue la plus puissante d’Italie. 
Quand Massimo a quitté Laura à l’hôtel à Rome, il a vu Anna parler avec son frère Emilio. L’homme en noir a compris que quelque chose se préparait. Alors, pour protéger sa belle, il a fait en sorte de l’éloigner. Et il a bien fait parce qu’Emilio a tenté de le tuer (et c’est finalement lui qui est mort).
Étant donné qu’il est sincère, Laura lui parle du traqueur. Elle comprend alors que ce n’est pas un implant contraceptif qu’elle a dans le bras… Massimo jugeait à l’époque que le seul moyen pour la garder (si elle ne tombait pas amoureuse de lui) c’était de lui faire un enfant…
Laura s’empresse d’aller chercher un test de grossesse qui s’avère heureusement négatif.

Martin n’est pas prêt de laisser tomber. De retour d’une sortie avec Massimo (où elle a rencontré la femme d’un autre mafieux qui lui a dit de ne jamais remettre en question les  décisions concernant sa sécurité que prendraient Massimo), Laura a reçu des centaines de fleurs et une lettre de la part de son ex. Don Massimo est furieux. Il va le tuer.
Pour faire diversion, Laura essaie de l’allumer. Ça marche, mais cette fois, Massimo est un chouilla brutale. Il a de la colère à expulser et c’est Laura qui va en payer les frais (bon attention hein, même si c’est brutal, on voit qu’il ne veut pas lui faire du mal, c’est une soirée où ils baisent et non une soirée où ils font l’amour).
Quand Massimo dit à Laura qu’il veut toujours tuer Martin et qu’il le fera s’il lui manque de respect encore une fois, la jeune femme lui dit qu’il n’a pas à s’inquiéter, qu’elle est amoureuse de lui. Alors Don Torricelli la demande en mariage (lol). N’ayant rien à perdre (et subitement poussée par une envie de prendre des risques), Laura accepte, faisant du mafieux l’homme le plus heureux du monde.

Eh bien, tout se passe bien pour eux jusqu’à ce que Martin refasse surface. Il n’abandonne pas. Sauf que cette fois, Laura n’a pas le temps d’arrêter Massimo qui fonce chez le Polonais. Laura le suit à toute vitesse et quand elle arrive chez son ex, celui-ci est maintenu par 2 gardes du corps et l’Italien est assis, furieux, en face de lui. Laura pète un plomb, leur dit qu’ils la soulent, qu’ils peuvent s’entretuer s’ils le souhaitent et elle quitte l’appartement pour aller chez Olga à qui elle se décide de dire enfin toute la vérité.
Après vérification, Martin est en vie (Massimo a réussi : il ne veut plus jamais entendre parler de Laura) et, comme toujours, Massimo retrouve sa belle qui repart avec son futur mari.

Sur le chemin vers le mariage de sa cousine avec Massimo (qu’elle va présenter à ses parents), Laura apprend que l’homme en noir a organisé leur mariage pour le week end suivant. Elle qui avait prévu d’annoncer la nouvelle à ses parents que dans plusieurs mois, ça chamboule tout.
Massimo a décidé qu’elle deviendrait sa femme dans une semaine, mais il organisera un autre mariage pour ses parents dans quelques mois. Je n’aime pas le fait qu’elle va devoir mentir à sa famille.

Hum… Laura a peu d’appétit, se sent faible, est fatiguée, a des nausées. Même s’ils font attention, est-ce qu’il se pourrait qu’elle soit enceinte ? 😮

Aïe aïe aïe . Piotr un de ses ex et anciens partenaires de danse fait partie des invités du mariage. C’est d’ailleurs lui qui a appris aux mariés à danser pour ouvrir le bal. La cousine de Laura les force à leur faire une démonstration. Massimo est furieux. Il ne quitte pas Laura des yeux de toute la chanson. La jeune femme se dépêche d’aller l’embrasser fougueusement pour qu’il sache qu’elle n’est rien qu’à lui puis retourne sur la piste de danse.
Vexé et jaloux, Massimo quitte la salle à la fin de la danse. La mère de Laura dit à sa fille qu’il n’a pas à agir comme ça, qu’elle n’est pas sa propriété. Oh Klara ! Comme je suis d’accord ! Mais Laura semble accepter cette situation.
Oh bah ça alors ! Je crois que les mots de sa mère la font réfléchir. Quand elle découvre Massimo et Kuba (son frère) en train de sniffer de la coke, elle demande à ce dernier de les laisser. Une fois encore Massimo joue le petit chef et Laura explose. Elle lui reproche de tout décider pour elle et lui fait comprendre que ça la gonfle. Puis elle quitte la pièce. Dans le jardin où elle s’est assise pour réfléchir, elle est rejointe par Piotr. C’est un ancien cocaïnomane. Il a essayé de se tuer devant Laura. Depuis leur séparation il y a 8 ans, il a fait une thérapie et est clean. Il n’a jamais réussi a oublié la jeune femme qui est la seule avec qui il veut faire sa vie. Ils boivent plusieurs bouteilles de vin et le lendemain, Laura ne sait pas ce qu’il s’est passé après. Elle est dans la chambre où elle avait trouvé Kuba et Massimo, mais ce dernier n’est pas là, tout comme sa voiture. Un SUV avec Paulo, le chauffeur, attend Laura qui repart en Sicile après être allée dire au revoir à ses parents.

Arrivée à la villa, Laura se prépare pour dîner avec Massimo qui ne semble pas avoir apprécié ce qui s’est passé la veille. Oh purée ! Piotr a essayé de la violer ! Massimo est persuadé qu’il a drogué Laura pour pouvoir profiter d’elle. Il veut le lui prouver en lui faisant passer un test sanguin. En tout cas, il est hors de lui. S’il n’avait pas été là… Une chose est sûre 6 pieds sur terre, Piotr ne pourra plus rien faire…

Elle va faire le test sanguin sans Massimo. Elle apprend qu’elle a effectivement été droguée et quand plus de ça, elle est enceinte. Elle demande cependant au personnel médical de ne rien dire. 
Elle ne veut pas de ce bébé, surtout maintenant que Massimo a tué un homme “à cause d’elle”. Elle en vient à regretter tout ce qui s’est passé ces 2 derniers mois.

Massimo part régler des affaires et Olga va arriver pour tenir compagnie à Laura jusqu’au mariage. 
Même si elle est triste du départ de son futur mari, elle sait qu’elle est entre de bonnes mains : Domenico veille sur elle et il sait qu’elle est enceinte (il n’a cependant rien dit à personne).
L’arrivée de son amie fait du bien à Laura et lui redonne même le sourire. Elle se retrouve à la villa avec Domenico et Olga et n’a pas besoin de mentir : ils sont au courant de tout.

Le lendemain, après une visite chez le gynéco où elle a donné le nom d’Olga pour éviter que Massimo ne soit au courant, les 2 amies, accompagnées par Domenico, vont faire du shopping. Ils doivent trouver une robe de demoiselle d’honneur pour Olga et une robe de mariée pour Laura. Ils se rendent chez Emi, la petite amie de Domenico qui est styliste. En un claquement de doigt, elle trouve la robe parfaite pour la future mariée et dans la foulée, la robe idéale pour Olga. Domenico reste avec sa petite amie pour la nuit.
Olga et Laura ont envie de marcher. Le secrétaire veille à ce que les gardes du corps soient là avant qu’elles ne partent. Ça agace Laura d’ailleurs. Enfin bon, elles se plient aux règles et après avoir marché une bonne heure dans la ville, elles rentrent à la maison.

Le lendemain après-midi, direction le spa, un cadeau de Massimo. Les 2 femmes y passent 5h. Après leur séance, elles remontent dans la Porsche de Laura et prennent la route vers la maison. C’est  alors qu’elles se rendent compte que le SUV qui les suit n’est pas celui des gardes du corps mais d’autres hommes qui tentent de les faire sortir de la route. Heureusement Laura a la présence d’esprit d’appeler Domenico qui met tout en œuvre pour les sortir de là. D’autres agents de la sécurité viennent les récupérer et les emmènent à la villa. Je crois que Laura commence à comprendre qu’elle doit faire entièrement confiance à Massimo concernant sa sécurité.

Massimo a tout laissé tomber pour venir la retrouver. Il s’excuse, il culpabilise de l’avoir mise en danger. Il lui dit qu’elle doit s’éloigner, qu’elle mérite quelqu’un de mieux, qu’il veut qu’elle ait le choix de choisir cette vie ou non… Alors Laura lui dit qu’elle ne veut pas entendre ça, pas après 3 mois, une demande en mariage et un bébé (bébé qu’elle commence d’ailleurs à désirer)

Et ça s’arrête là, comme ça, sur cette déclaration ! La fin du livre n’a absolument rien à voir avec celle du film :p

[fermer]

En conclusion 

Pour commencer, l’adaptation Netflix est assez fidèle au début du livre (mise à part 2-3 détails, mais bon, c’est toujours comme ça). Je l’ai vu il y a un moment, du coup, je l’ai de nouveau regardé une fois le livre terminé. Il faut dire que l’auteure, Blanka, fait partie de la réalisation du film en tant que scénariste. Du coup j’imagine qu’elle veille à ce que tout soit parfait :p
Cela dit, plus on avance dans le livre et plus celui-ci diffère du film. D’ailleurs, je préfère nettement ce qu’il se passe dans le livre que dans le film.

Ensuite, même s’il y a beaucoup de scènes de sexe dans le livre, ça ne tourne pas qu’autour de ça. Pour le coup, je qualifierai vraiment le livre de romance avec un fond mafieux (et tout ce qui va avec). Le livre se lit vite et, mine de rien, on est vite plongé dans l’histoire. On est pris par le jeu qui s’installe entre Massimo et Laura. Les 2 personnages sont attachants, tout comme les personnages plutôt secondaires (comme Domenico par exemple). 
On découvre la personnalité de chacun des personnages en avançant dans le livre, et on découvre qu’entrer dans la vie d’un mafieux te met forcément en danger

Quelques passages du livre m’ont “dérangée” parce que je l’ai trouvé vraiment à la limite de l’abus (parfois, je me demande où est passé la notion de consentement), puis, à la fin de la scène, tu te rends compte que rien n’a été “forcé” étant donné la réaction des personnes impliquées.

Concernant la fin, elle ne te pousse pas à sauter sur le tome suivant (même si la curiosité est là et que tu veux savoir comment ça continue). Cependant, je trouve que le tome “se termine” et que tu peux laisser la saga de côté quelque temps. Si tu as vu le film, sache que la fin de celui-ci n’a rien à voir avec celle du livre 🙂 Pendant une grosse partie du livre, j’avais l’impression de savoir ce qui allait se passer comme j’avais vu l’adaptation. Puis finalement, tu te détaches peu à peu des scènes que tu as vues pour te plonger pleinement dans le bouquin.

Sans hésiter, je vais lire la suite. D’ailleurs, même si j’ai dit que la fin du tome ne nous poussait pas à sauter dessus, eh bien je vais quand même enchainer (parce que je n’arrive pas à entrer dans mon livre du moment qui est “Une putain d’histoire” de Bernard Minier).

Où le trouver ?

Le livre est disponible sur :


➤ Tu le connais ce bouquin ? Tu l’as lu ? Qu’en as-tu pensé ? N’hésite pas à partager avec nous ton avis via les commentaires.

Par ici les commentaires ! (0 commentaire)

Tu as envie de réagir ? Ne sois pas timide ! Laisse donc un commentaire.





Oh oh ! Personne n'a encore réagi à ce message. Pourquoi ne pas lancer la discussion ?

Article Précédent
Article Suivant